Assemblée Générale
CCI du Cantal

Les élus de la CCI du Cantal en colère

Lors de cette assemblée générale de juin traditionnellement dévolue au vote du budget exécuté 2017. Plus que sur les mois écoulés, les regards étaient tournés vers l’avenir. Un avenir qui s’annonce empreint de nouvelles difficultés pour les CCI.

«Le gouvernement, alors que nous avait été fait la promesse qu’il n’y aurait plus de coupe dans nos budget sur cette mandature, nous annonce une nouvelle ponction de 100 millions d’euros par an pendant 4 ans ; soit au final 800 000 euros de moins pour la CCI du Cantal. On voudrait nous faire disparaitre que l’on ne s’y prendrait pas autrement ! » Une colère froide exprimée par le Président de la CCI du Cantal, Bernard Villaret qui regrette que « les services de Bercy ne tiennent pas compte des spécificités des CCI Hyper rurales, comme le préconise le rapport de mars de la Commission de Contrôle Général Economique et Financier, qui stipule que personne n’est en capacité aujourd’hui sur ces territoires d’assurer avec la même efficacité les missions des CCI au service des entreprises.» Qui demain accompagnera les créateurs d’entreprises, les repreneurs, les commerçants, les acteurs du tourisme… ?  Qui formera les jeunes, les salariés ? Qui financera la ligne aérienne Aurillac – Paris ? Qui portera la voix des entreprises ? Autant de questions qui restent en l’état actuel des choses sans réponse. « Pour des inquiétudes qui vont bien au-delà de notre seule structure comme l’a rappelé Bernard Villaret, s’interrogeant : sur quel avenir veut-on demain pour nos territoires ruraux ? » Une interrogation soumise au cours de l’Assemblée Générale au représentant de l’Etat, mais également un peu plus tôt dans la journée à Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des Territoires. « On ne peut pas d'une seule décision, si elle est appliquée sans tenir compte des spécificités de chaque CCI et principalement des plus fragiles, tuer l’accompagnement de proximité et aggraver la fracture territoriale. Notre objectif est de faire remonter jusqu’à Bercy notre message de maintien d’une certaine vision de la ruralité où le service rendu aux entreprises sera le même que partout ailleurs.»

Présentation du prélèvement à la source

Après, cette première partie placée sous le signe du mécontentement, fidèles à leurs engagements les élus de la CCI ont rappelé les nombreuses actions menées au service du développement économique par la CCI avec la présentation du rapport d’activités 2017. Puis à l’issue de l’Assemblée générale statutaire, Christian Moriceau, Directeur des Finances Publiques est venue présenter dans le détails les règles du futur prélèvement à la source. Une présentation qui a déclenché de nombreux échanges avec les chefs d’entreprises présents dans la salle.

 

Discours complet de Bernard Villaret - AG CCI du Cantal - Juin 2018 : PDF icondiscours_bernard_villaret_ag_juin_2018.pdf

 

Le rapport d'activtés 2017 de la CCI du Cantal : PDF iconrapport_activites_2017_2.pdf

 

Tout savoir sur le prélèvement à la source : PDF iconprelevement_a_la_source.pdf